Message d'erreur

Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 113 dans /home/leslaborss/desformes/www/sites/all/modules/contrib/dev/ctools/ctools.module).

Rendez-vous

La plupart des évènements accompagnant la sortie de l'ouvrage sont construits autour de trois mots-clés choisis par l'institution d'accueil. Ces tags permettent de traverser d'une façon nouvelle l'atlas du projet (des formes de vie).

----------

 

Mardi 26 novembre 2013, 19h
Rencontre / conversation avec Howard Becker et Franck Leibovici
Kadist Foundation, 19bis/21 rue des Trois Frères, 75018 Paris. Sur réservation

A l'occasion de la sortie de l'ouvrage Thinking Together de Howard Becker et Robert Faulkner, publié dans le cadre de l'enquête (des formes de vie) - une écologie des pratiques artistiques. Thinking Together est une enquête portant sur l'improvisation en jazz: comment des musiciens qui ne se sont jamais rencontrés auparavant sont capables d'improviser ensemble, longuement, après seulement quelques minutes de mise en place? Deux sociologues et musiciens de jazz, Robert Faulkner et Howard Becker, discutent par voie électronique d'une activité qui occupe une part importante de leur vie: la musique. La notion de "répertoire de standards" est une des réponses possibles: tous connaissent les mêmes morceaux. Mais que se passe-t-il lorsque les musiciens ne partagent pas le même répertoire?... Cette question déborde les cadres stricts du jazz et pourrait s'appliquer à bien des situations. La notion d'enquête est aujourd'hui extrêmement répandue, on la retrouve aussi bien dans les sciences sociales que dans les arts: il y a l'enquête ethnologique, l'enquête sociologique, l'enquête en poésie, l'enquête policière. A rebours des manuels proposant une méthodologie didactique et linéaire, thinking together montre le processus de fabrication, hétérogène et en tous sens, d'une enquête, à partir d'un cas concret.
"S'est-on jamais demandé quelle est la forme de vie d'une enquête ?"


----------

Mercredi 12 septembre
instrument d'action – ressources – vertus épistémiques, à l'Orangerie (Cassel, Allemagne), dans le cadre de dOCUMENTA(13) / La Lutherie. Sur une proposition de Tarek Atoui.

Vendredi 28 septembre
(des formes de vie), enquête sur une écologie des pratiques artistiques ordinaires – ouverture inaugurale.
A l'ENSBA, École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Vendredi 5 octobre
(forms of life) on ordinary practices. Aux Tanks / Tate Modern (Londres), dans le cadre du programme “Performance: Year zero

Du 19 au 21 octobre, 12h-00h
Salon Light, 9° édition. Palais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris.
Le Cneai, invité par le Palais de Tokyo, rassemble cinquante éditeurs et libraires indépendants français, européens et internationaux pour la 9ème édition du Salon Light. L’atlas (des formes e vie) y sera présenté.

Samedi 10 novembre, 15h
observation – ajustements – associations
Les Laboratoires d’Aubervilliers
.
41 rue Lécuyer, 93300 Aubervilliers.
Entrée libre sur réservation à reservation@leslaboratoires.org et au 01 53 56 15 90
L'expression "forme de vie" peut-elle avoir un sens pour une enquête sociologique? Que serait l’écosystème de l’écriture d’un livre? La contribution d'Howard Becker se présente sous la forme d'une correspondance électronique avec Robert Faulkner, dépliée sur plusieurs années, qui aboutira au livre Qu’est-ce qu’on joue maintenant? (sur la notion de répertoire - en jazz, ou au-delà). Cette première activation de l’album s’ouvrira par la lecture d’un extrait de cette correspondance. La lecture de ce type de texte est assez inhabituelle dans le monde des sciences sociales, elle est en revanche très répandue en poésie. Appliquer une façon de faire d’un monde sur le matériau d’un autre, non pour faire de cette correspondance un "poème", mais pour produire une attention particulière au régime d'écriture que Becker et Faulkner mettent en place pour mener leur enquête. Des films, des images, des schémas seront ensuite traversés pour rendre compte des trois tags choisis pour cet après-midi.
Lecture, visite d'exposition et projection, avec les réponses de: Howard Becker + Robert Faulkner (lecture par Howard Becker), Gaëlle Boucand + Marion Naccache (série d'images), Abraham Cruzvillegas (chanson), Yves-Noël Genod (site internet), Dianne Hagaman (vidéo), Tom Jarmusch (lecture / film), Marion Naccache (film), Mona Vatamanu + Florin Tudor (images) et Lawrence Weiner (partition)

Jeudi 15 novembre, 19h
circuler - instruments d’action - format
La maison rouge. 10 boulevard de la Bastille, 75012 Paris. Entrée libre sur réservation à reservation@lamaisonrouge.org
La maison rouge mobilise ces trois mots-clés pour poser la question des pratiques d’atelier et de leur éventuelle transformation. Sortir de l'atelier, le reconstituer, le distribuer. Telles sont les opérations dont rendront compte les réponses dépliées ce soir-là. Mais ces modifications ne sont pas simplement géographiques ou topographiques, leurs conséquences sont tout autant économiques, politiques, éthiques, voire cognitives.
Diaporama commenté et interventions, avec les réponses de: Collectif 1.0.3. (pièce sonore), Matthieu Clainchard (série d'images), Abraham Cruzvillegas (chanson), Bojana Cvejić (présentation de ses outils de travail par l'artiste), Tim Etchells (liste), Irwin (photo), Tom Jarmusch (lecture), Gérald Kurdian (série de photos), Gabriel Lester (cartes), Armin Linke (site internet), Ernesto Neto (carte), Plan B (cartes), Nicolas Siepen (série de photos), Agnès Thurnauer (photo), Mona Vatamanu + Florin Tudor (photos) et Clotilde Viannay (carte)

Samedi 1er décembre, 19h
ethos - morale - disponibilité
Espace Khiasma. 15 rue Chassagnolle, 93260 Les Lilas.
Quelle est la place de la morale et de l’éthique dans la notion de "formes de vie"? Quelle est leur place dans les pratiques repérées par l'enquête? Il ne s'agira pas d'adopter un point de vue normatif, surplombant, du type "la morale n’a pas sa place dans l’art" ou "l’art ne peut pas tout se permettre", mais d'essayer de voir en quoi morale, éthos et disponibilité informent les pratiques de cette "cité" que Luc Boltanski appelle une "cité par projets", et dans laquelle une des compétences majeures de l'artiste réside dans son "employabilité".
Visite d'exposition, lecture et interventions, avec les réponses de: BADco (vidéo), Zbynek Baladran (vidéo), Bojana Cvejic / 6 Months 1 Location (lecture), Frédéric Danos (ready-made), Jochen Dehn (image), Emilie Parendeau (intervention), Dominique Petitgand (texte), Chloé Quenum (mobile), Pedro Reyes (installation), Till Roeskens (texte), Manon Santkin (livret), Vittorio Santoro (image), Maya Schweizer (série d'images), Rasa Todosijevic (texte) et Lawrence Weiner (partition)

Jeudi 6 décembre, 19h
collecter - liste - potentiel
La maison rouge. 10 boulevard de la Bastille, 75012 Paris. Entrée libre sur réservation à reservation@lamaisonrouge.org
Dédiée d'abord aux collections et aux "formes de vie" des collectionneurs, la maison rouge s'est évidemment penchée sur la question des pratiques de collecte et de collection des artistes eux-mêmes. Non pour dire que l'artiste est aussi un collectionneur, mais pour s'intéresser aux façons dont les actions de collecte, de listes, de fonds ou d'inventaires sont aux fondements de certaines pratiques poétiques, plastiques, chorégraphiques, cinématographiques.
Visite d'exposition et interventions, avec les réponses de: Anne-James Chaton (poème sonore), Heman Chong (cartes), Manuel Cirauqui (texte), Mathieu Copeland dispositif), José Damasceno (dessin, poème), Frédéric Danos (ready-made), Laurence Denimal (texte), Jochen Dehn (image), Nico Dockx (images), Ryan Gander (image), Bernard Heidsieck (texte), Henry Hills (film), Agnieszka Kurant (installation), Naeem Mohaiemen (installation), Cesare Pietroiusti (dessins).
Avec le soutien de l'Institut Polonais à Paris.

Mercredi 12 décembre, 20h
archives - lenteur - opacité
Archives de la ville d’Aubervilliers. 31 rue de la Commune de Paris, 93300 Aubervilliers.
"Comment naviguer dans une masse indifférenciée?" est la question banale que l'on se pose avant de comprendre ce qu'est une archive. L'organisation de cette dernière travaille plutôt à faire émerger des formes, des savoirs. Mais cette émergence est le fruit d'interactions qui sont elles-mêmes régies par des questions de vitesse et de gestion de la visibilité ou de l'opacité. La lenteur et la vision, voilà deux dimensions totalement inattendues pour définir le processus de production d'un public.
Visite d'exposition et interventions, avec les réponses de: Heman Chong (cartes), Tim Etchells (texte), Henry Hills (film), Armin Linke + Peter Hanappe (site internet), Yves Mettler (archives), Naeem Mohaiemen (installation), Robin Rimbaud (images), Leah Singer (site internet), Mona Vatamanu + Florin Tudor (images), ainsi que les instruments utilisés par les archives de la ville d'Aubervilliers

Samedi 15 décembre, 15h
paroles - situations - pratiques parallèles
Les Laboratoires d’Aubervilliers. 41 rue Lécuyer, 93300 Aubervilliers.
Quelle est la place de la parole dans des activités a priori non discursives tel qu'un massage, une sieste, de la poterie, de la peinture, de la sculpture, de la danse? A l'inverse, pour les activités artistiques qui semblent n’utiliser que la parole pour seul medium, comment les situations s'installent-elles? Ou encore, va-t-on vraiment assister au "talk" d'un artiste comme on irait à un concert de rock, non pour entendre ce qu'il dit (son œuvre serait, de ce point de vue, plus intéressante que son discours) mais pour le voir plutôt bouger son corps sur scène? Cette ouverture sera l'occasion d'une première synthèse sur les apports de cette enquête et sur l'un des chantiers qu'elle aura ouvert, les modes d'existence des œuvres d'art, traité par le volet suivant (des formes de vie): des récits ordinaires.
Visite d'exposition et table ronde, avec les réponses de: Stéphane Bérard (pièce sonore), Matthieu Clainchard (série d'images), Catherine Contour (pièce sonore), Jean-Pierre Cometti (texte), Ryan Gander (image), Manon Santkin (exercices) et Anton Vidokle (vidéo). Table ronde avec Jean-Pierre Cometti, Franck Leibovici et Grégory Castéra.

Mercredi 19 décembre, 19h
quotidien - collectif - visualisation
agnès b. 17 rue dieu, 75010 Paris.
Comment s’opère le passage des habitudes de gestes, des "habitudes d’actions", quotidiennes, de l’artiste, à l’œuvre d’art? Comment se transforme la sédimentation de pratiques répétées, en autre chose? Quel lien peut-on faire entre les pratiques artistiques et les œuvres d’art qui en naissent? L’art, est-ce uniquement ce que font les artistes - comme la boulangerie serait ce que font et qu'en font les boulangers? En quoi partir des pratiques peut-il modifier ce qu’on appelle une "œuvre d’art"?
Exposition d'un soir, avec les réponses de: Agence (livre et texte), Stéphane Bérard (série d'images), Nicolas Boone (vidéo), Gaëlle Boucand + Marion Naccache (série d’images), Anne-James Chaton (poème sonore), Catherine Contour (pièce sonore), Vadim Fishkin (dessin), Yves Noel Genod (site internet), Dianne Hagaman (vidéo), Martin Högström (poème visuel), Hybris Konstproduktion (livret), Irwin (photo), Tom Jarmusch (projection), Manuel Joseph (images), Julia Kläring (dessins), Ernesto Neto (carte et diaporama), Marjetica Potrč (magazine), Natascha Sadr Haghighian (livre), Vittorio Santoro (image), Clotilde Viannay (image), Anton Vidokle (vidéo)

22, 23 et 24 janvier 2013
situations – interaction – artefacts à l'ESAAA, École supérieure d'arts de l'agglomération d'Annecy. Sur une proposition de David Zerbib (workshop).